Cavusin, village resté authentique en Cappadoce

0
494

La région de Cappadoce regorge de merveilles cachées et de coins paisibles, que peu d’agences de voyage mentionnent. L’un des sites de ce genre est le village de Cavusin. Il se situe à mi-chemin entre Avanos et Göreme et est entouré par des vallées.

Jusqu’aux années 1920, Cavusin accueillait aussi bien des musulmans que des familles chrétiennes orthodoxes. Ils habitaient dans des maisons troglodytiques, aujourd’hui visitables.

Le village de Cavusin est dominé par une colline où l’on trouve toutes sortes d’habitations creusées dans la roche : il s’agissait aussi bien de maisons que d’églises.

Cela vaut le coup de monter la colline pour avoir la chance d’observer le panorama de la Cappadoce : apparaissent alors les cheminées de fées du musée à ciel ouvert de Zelve (qui est aussi un ancien village qui partage la même histoire que Cavusin).

Le village de Cavusin se situe sur la route. Il s’agit encore d’un endroit très calme, où l’on trouve néanmoins beaucoup de luxueux cave hotels.

Observer ses habitants figure parmi les meilleures activités à faire. On y aperçoit des hommes buvant du thé turc dans un restaurant près de la mosquée Des femmes habillées avec l’habit traditionnel de la Cappadoce, mais aussi des femmes plus jeunes habillées plus à l’occidentale, en jeans, t-shirt, et sans voile. Une véritable mixité générationnelle. On remarque également la présence de vieilles fermes : l’agriculture reste la principale activité des habitants.

Cavusin possède deux églises, la première se situe en haut de la colline, la basilique de Saint-Jean de Baptiste et la seconde église, en bas de la colline, appelée l’église de Nicephorus Phocas, commémorant la visite de l’empereur de la Cappadoce Nicephorus Phocas.

La basilique Saint-Jean de Baptiste est sans doute la plus vieille et la plus grosse des églises de la région de la Cappadoce et est datée du Vème après JC. L’intérieur est plus similaire à l’architecture syriaco-chrétienne qu’à l’architecture byzantine. L’entrée est gratuite.

L’église de la partie inférieure, Nicéphore Phocas, date de 960 après JC. Elle a été construite par un général byzantin qui était né en Cappadoce. L’entrée vaut 8 TL et cela ne vaut sûrement pas le coup.

Aujourd’hui, Cavusin est encore un village authentique où tout reste à refaire. De nombreuses parties de la vieille ville sont en vente pour des acheteurs qui sauront les rénover avec harmonie pour en faire des cave hotel, ou bien des restaurants.

Les habitants de Cavusin pourront alors trouver de nouvelles vocations pour gagner leur vie. Pour l’instant, venez encore profiter du calme et du charme irrésistible de ce village en Cappadoce !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here